27 mai 2019

Une journée expédiée

   Je suis parti arroser mes graines de courge qui n'avaient toujours pas germé, puis j'ai vogué vers la grand ville et d'autres aventures.   Je suis revenu quasiment à vide, mais ai réussi au retour à nettoyer une rangée de pavés et à en cirer deux autres.      J'avais oublié que c'est le printemps mais c'est vrai, les filles fleurissent.
Posté par Bill Boquet à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2019

Les pavés, le sable euh, non y'a pas de sable

   " Poésie, mode d'emploi ", voilà comment il faudrait considérer Alcools.      J'ai briqué mes pavés ( là je le dis pour les exégètes, y'a un sous-entendu implicite, gratuit, c'est ma marque de fabrique ), achevé de donner à ma fresque le visage de sa figure définitive, je me précise ici que cette fresque présente trois habillages différents, une bande centrale mur-ciré recouvert blanc satiné, le dernier en date, et deux fenêtres spatio-temporelles, la première un mur rustique à priori rural ou de village... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2019

Le pavé bat l'épave

   J'ai eu du mal à émerger, puis j'ai eu du mal à amorcer quelque chose, et puis je ne sais pas par quel prodige j'ai réussi à céler ou sceller, la dernière fois que j'ai regardé j'ai oublié ce qu'était l'un et l'autre, mes trois pavés.    Et agrandi une des deux lucarnes crée dans le haut du box.      Ou celler.
Posté par Bill Boquet à 20:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2019

Le piquet met le paquet

   Autant j'ai pu me nourrir à découvrir bashung autant je regrette que ce n'ait pas été le cas avec lavilliers, mais je viens de comprendre quelque chose le concernant eu égard la place de la femme, c'est pas qu'il ne lui fasse pas belle, bien qu'on ne peut pas dire qu'elle transpire, c'est qu'il n'y en a pas beaucoup, il faudra que je vérifie, c'est peut-être vrai qu'à le parcourir on pense moins au troubadour à la rose qu'au droit de cuissage.    [ Reste la révolte, les voyages, la zone - et... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2019

Box office

   J'ai coulé les trois places d'enchassement des pavés qui se trouvaient en dépression par rapport au sol, et décapé jusqu'à la lie le box, j'ai donc fini, ne me reste qu'une séance de finition.      Et planté quatre graines de courge, qu'on verra bien si je gagne un carosse ( et là je rajoute pas un r, je pensais qu'il n'y en avait qu'un, à priori bien sûr il en faut deux, parce que je me suis dédouané de mon cancer orthographique, soit dit une fois pour toutes ).
Posté par Bill Boquet à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2019

Je me balade

   Je me lève à point d'heure aprés la défaite du Paris fc, mais ai déjà pu me départir d'une obligation comme d'acheter des cigarettes, pour aller m'absorber dans du sport à la télé.      Et de fait je n'ai rien fichu, mais je suis bien content pour avoir passé le balai ces jours, je me balade en chaussons.      Mais j'ai préparé le remplacement des pavés, et décapé le box. [ ce texte n'est pas l'exacte version originale laquelle disparut dans la technique, qui était... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 19:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2019

Hélallumierphe U

   Je suis parti à nouveau sans savoir où j'allais, et j'ai réussi à passer le cable d'éclairage de l'ancien cagibi à l'intérieur du montant central, lequel est sensé m'allumer à terme le dessous d'escalier, je l'ai gardé en dessus pour l'instant au regard du travail qui m'y attend, et je ne sais justement pas encore comment je vais procéder pour éclairer la cage en elle-même.    Et continuant d'avancer comme je l'ai fait, tête baissée, les yeux de la tête en face de l'ouvrage comme bucéphale, pour continuer... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 19:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2019

Balai sans personne sans musique sans rien

   Je ne voyais pas bien ce que j'allais pouvoir réaliser ce matin, ça ne s'est pas éclairci depuis. J'ai du soutenir un effort motivé pour aller acheter de la cire et faire trois courses.      J'ai ciré mon bout de parquet, enchainé avec la porte d'entrée de la maison numéro deux la cirant entièrement, ayant subitement remarqué rentrant avec mes trois bidons qu'elle avait pâtie des rigueurs du climat, traité de la même façon les deux éléments de colombage en soubassement de fenêtre du premier étage,... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2019

L'escalier triomphant

   Je n'avais jamais remarqué ou oublié qu'apollinaire avait utilisé deux fois sa formule, qui a inspiré à peu prés tout le monde, tombe et que n'ai-je, dans la blanche neige et le poéme qui précède, marie.      J'ai tout d'abord pensé que cela allait être compliqué ou laborieux, et puis je suis parvenu à cirer tout le bas de l'escalier. J'ai encore badigeonné de la cire ici ou là, passé mon bout de plancher au xylo et le balai dans les deux pièces du rez de chaussée.      Je viens de... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2019

L'escalier aux pieds du podium

   J'ai démarré au ralenti, mais passé au xylo tout le bas de l'escalier.      Aprés quoi j'ai raccroché mes crampons et enfilé des charentaises.    Je comptais enchainer mais je suis ratatiné.      Mais j'ai remis le couvert pour pratiquer deux ouvertures dans le corps de carreau de plâtre qui garnit la structure-moulure du box, ce dans la partie haute pour faire office de trappe à air.
Posté par Bill Boquet à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]