11 août 2019

Le mur touche du bois

   Pas moyen de décoller même au niveau de l'écriture. J'ai fait une mise en place progressive, et je me dirige tout droit vers la cinquième et dernière couche en préambule d'un nouveau bac dans le grenier.    J'en ai fait un et demi, mais j'ai encore plus de la moitié de la bordure gauche du chevron à reprendre.      C'est la Sainte Claire aujourd'hui, je n'ai rien à dire, excepté que je croyais jusqu'à il y a peu que l'anniversaire d'apollinaire était au 10 aout.
Posté par Bill Boquet à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2019

Plus que seize jours avant l'anniversaire d'apollinaire

   Je n'ai pas encore pu bouger le petit doigt et ne suis pas sûr de vouloir faire mieux.      Je n'étais pas sûr de pouvoir décoller, mais la défaite d'un match de volley qui se profilait m'a amené à reprendre le pinceau pour la quatrième couche. Ce que je fis trainer pendant plus de trois heures, pour préférer au final la reprise de la ligue 1 à celle de mon mur. - sans grande motivation bizarrement, car je suis déjà la ligue deux.    Mais ça y est, marseille vient de se prendre un but, j'ai... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2019

Le mur se redresse

   J'ai mis vingt cinq ans à démarrer bien que m'étant auto-déchargé de toute contrainte extérieure, mais j'ai tout de même pu passer une troisième couche de blanc.      Je suis parvenu à aller dans le grenier, j'ai fait un bac et refondu le mur avec un des chevrons qui partage la cloison, en fait c'est un vieux colombage, je l'ai refondu sur la droite et je m'en suis trés bien sorti.      J'ai refondu encore ma rubrique des douleurs de marguerite duras, qui rassemble de vieux textes... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2019

Le mur fait l'impasse

   Contraint de me rendre à la ville tandis que je pensais que c'était pour demain, mais j'ai pris le temps de passer une deuxième couche sur la porte rdc.      Et puis donc je ne ferai rien d'autre parce que j'arrive juste à temps pour le match de strasbourg.
Posté par Bill Boquet à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2019

Le mur s'endurcit

   Ah, dur.    Je suis parti à la recherche d'hypothétiques perles dans mes vieux écrits hier, et bizarrement semble-t'il j'ai du boulot.      Quand Mozart écrivait sa première symphonie à huit ans, moi je faisais des rimes en " ouss ".    C'est l'Alma Deus comme disait Desproges.      Pour ne pas végéter je me suis coupé les cheveux, aprés l'avoir déjà fait il y a deux mois, puis j'ai repeint de blanc la porte - rouge fonçé écarlate en pile et bleu france telecom en... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2019

Le mur tient bon

   Songeant depuis deux jours qu'il me fallait trouvé un autre intitulé pour le cas " limite " - car si tant est que l'" état-limite " qui s'est contenté de statufier sur border line ne soit pas si préjudiciable en tant que dénomination quelle qu'elle soit [ nom de maladie ], le terme a justement le défaut d'entretenir un flou nosagraphique pas trés artistique, et ne permet pas de lever le voile sur l'obsolèteté qui pèse sur les axes névrotique et psychotique, ce dans une certaine scholastique -, et ne parvenant pas... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 août 2019

Le mur regimbe

   Fort de quelques rectifications de textes, je me suis dirigé dans le grenier pour faire avancer mes affaires.      Et puis finalement j'ai rangé ma note d'information à l'équipe soignante dans nrv, sous le titre " topique n°3 (x-12) ", avant de me résoudre à greniller.    Mais à l'heure actuelle, je n'ai toujours pas démarré.      J'ai arrosé les romarins, fait une lessive, et donc un bac et demi dans le grenier, aprés avoir retiré d'un coup de scie sauteuse l'autre partie du... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2019

Laxiste de la spatule

      ( Adélaïde-ursule Laxiste de la spatule, épouse édouard-stanislas de Feignant du mortier )      Je vais essayer de glander intelligemment, sans grande conviction de me vectoriser quelque part.      J'ai pas remué le petit doigt, me suffisant de deux matchs de ligue anglaise, de paufiner mon dernier texte clinique et de faire la vaisselle.      J'ai encore pondu deux textes pour une nouvelle rubrique d'nrv, que je réserve à des écrits récupérés... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2019

Feignant du mortier

         ( édouard-stanislas de Feignant du mortier )      Nouvelle victoire pour grenoble, match nul zéro-zéro ! avant qu'un but ne veuille décider que ça lui plaisait pas.      A quand les matchs de Hand en plein air, version rolland garros ?      LA COMPLETUDE DE LA COMPLETION    Le bonheur de celui qui vivrait un amour absolu, n'est jamais que celui d'un égoïsme rassasié, pour ne constituer que la moitié d'un tout. ... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 16:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2019

Le mur fait le mort

   Je ne suis pas en pleine effervescence aujourd'hui, en dépit d'un cachet d'aspirine.    Strasbourg a pourtant bien gagné son match hier.    Mais c'est vendredi et je vais profiter de mon week end.           Ode à catherine meta zones                  ô catherine                  i'd rather win ... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]