27 mars 2019

Pas pu colonné

   Je l'ai pris aujourd'hui, le bus, pour aller chez le dentiste qu'était pas opérationnel, une rage dedans sans doute, à priori il devrait pouvoir soigner les miennes dans un mois et demi.    J'ai acheté trois thiefaine et cuit ma tarte aux pommes au retour, et à secondari je ne lèverai plus le petit doigt, qui d'ailleurs ne me dit rien.         
Posté par Bill Boquet à 21:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

La colonne de cumulonim-bus

   Je ne sais pas comment je vais faire pour me montrer efficace aujourd'hui, je me suis débarrassé de deux courses, pour répondre de mon lavabo et de ma propre tubulure, et à part la lessive qui m'attend je ne sais pas bien où je me dirige. A vrai dire je ne suis pas emballé à l'idée de me replonger dans mon lavabo ou de fixer à nouveau le petit néon qui s'est redécollé.       Alors je me suis tapé Bus stop, j'ai cru que j'allais monter dedans pour aller épouser marilyn dans le montana, aussi me... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2019

La colonne se fixe

   En guise d'ouvrage j'ai commencé par plier mes clips de la lectrice et de jessica alba, puis j'ai essayé d'attraper une activité au vol, je ne suis pas allé chercher bien loin je me suis plongé dans mon lavabo, j'ai effectué une bonne mise en place, préparation des attaches, de la barette métallique, finitions au plâtre, collage de mon bout de tasseau de fond de lavabo, encollage de fragments de peinture sur lesquels s'étaient fixées des fibres, je sais pas quoi, bizarrement comme des racines qui auraient poussé entre le... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 19:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2019

Avant de s'endormir prés de sa piscine marilyn était déjà morte dans niagara

   J'ai écouté l'enlèvement au sérail avant d'aller me passer au karcher, puis j'ai pris la direction des opérations en main - en fait ça ne s'est pas passé comme ça .    Je retranscris brutement une petite pensée que je n'ai pas envie de développer, puisque l'idée c'est de dire que l'idée se véhicule toute seule.    Autrefois j'avais mes idées, je les défendais, mais je défendais des idées, je ne défendais que des idées.    Aujourd'hui j'ai les mêmes idées, mais je comprends que c'est ce... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2019

Un titre sensationnel

   j'aurais pu pondre avec la petite série d'idées que je trimbale, mais je n'ai pas pu en aboutir une seule, même pas celle-là.       J'ai encore larvé comme un bourrin, l'intérêt ou l'avantage est que je me tape une grasse mat' salutaire, je suis slash, mais bien.    Complétement slash en fait, je me recouche.      On pourrait croire que je suis un privilégié de pouvoir mener ce train de vie, mais j'ai travaillé toute ma vie pour avoir cette liberté.    Je me... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2019

La colonne idée de vacance

   C'est le premier jour de l'année où le soleil darde ses rayons.      Là je fais le forcing pour essayer d'avancer trois trucs, c'est pas simple.      Je me suis activé positivement parce que je me trouvais donc être disponible, j'ai préparé la fixation au sol de la navette columbia et de sa rampe de lancement, de la colonne et son chassis, effectué quelques menues réparations au plâtre du mur contre lequel elle se dresse, et que je vais encore devoir apprêter pour le rendre acceptable,... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2019

La colonne se dresse

   Ne voyant pas du tout comment j'allais pouvoir me réaliser au regard des conjectures, j'ai continué de décaper mon montant droit. L'escalier reverdit un peu plus.      Je me suis escrimé à nouveau comme un âne en dépit de ce que j'ai dit hier, parce qu'une fois les opérations achevées ça s'avère avoir été fastidieux, pour ajuster la colonne au chassis, l'ensemble semble  pratiquement fonctionnel, je dis semble pour faire la rime avec ensemble, il me reste encore à le fixer, mais... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2019

La colonne raffûte

   Sur ces entrefaites de mon actualité je ne m'apparais pas vraiment disposé à transcender mon quotidien, mais je suis bien obligé de m'y mettre. Vu comme ça se présente à priori, j'ai pas commencé que j'ai déjà fini. Ah ben, en fait ça n'a même pas commencé.     Et puis j'ai quand même monté mon chassis, le chassis de ma colonnne, par les impératifs de la nécessité qui en l'occurrence se sont attachés à me convaincre de leur bien-fondé, probablement surtout par manque de discernement eu égard les conditions de... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2019

La colonne s'incline

   Un peu refroidi d'avoir perdu mes quatre lignes, bien qu'anodines, d'hier, je manquais ce jour à retrouver mon élan naturel, ce pourquoi je décidais de marquer cette phrase, celle-là, pour me venger.      J'ai bien essayé de poursuivre mon ouvrage lavabo, mais je crois que je vais tout laisser tomber pour ne me sentir ni adroit ni compétent. J'aurai fait une lessive.      En terme de rendement c'est nul, à part la lessive, que j'ai vraiment bien réussie, j'ai triomphé au moment de... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2019

Eau de colonne

    Je ne vois pas du tout ce que je vais pouvoir initier aujourd'hui, j'avais rédigé quatre lignes sur cette base et le texte s'est évaporé comme d'habitude, c'est embétant parce que c'est ce qui augurait de la suite, et c'est dommage parce que je ne disais rien, c'est ce que je préfère.      Et puis ( ça donc c'est la suite normale ), ne voyant pas du tout quelle entreprise j'allais pouvoir embrasser, je suis parti au jardin parce que c'était mon destin. Voilà t-il pas que comme je viens d'en parler... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]