26 juin 2019

Rhabillage du pont supérieur

   Trés belle victoire du japon qui a livré face aux pays bas un des plus beaux match de la compétition.      La superstition est à la logique ce que le hachich est à l'esprit.      J'ai fignolé ma bordure de parquets rdc 1, viré une longueur de ligne des chevrons de peinture blanche que je faisais ressortir des moulures du box, continué de décaper l'arcade et préparé le terrain pour enchasser une brique qui fait défaut à la structure, ciré encore un bout de plafond au dessus de... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2019

Bouchons du bois

   J'ai découvert le " chant géographique " de verlaine nocturne parisien, et je n'ai pas grand chose à dire de plus que précédemment pour vendémiaire et le grand canal.      J'ai traité un bout de parquet du séjour du rez de chaussée qui se faisait bouffé en direct par les vers, refait en pate à bois polyester la bordure dans l'axe de l'escalier entre mon bout de plancher et le parquet préexistant, lesquels présentaient un léger dénivelé voulu et descendant jusqu'au dallage de brique. ... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2019

La porte baille

   Je n'ai plus de sous, plus de térébenthine, plus d'huile de lin, à peine un peu de ciment, plus de bière, plus de vin, à peine un peu de coca, il faudra pourtant bien trouver les moyens de la coupe du monde.    Puisant dans celui de mon budget de réserve je suis allé me réapprovisionner en liquide.      Je suis allé faire un tour au jardin, le thym s'est installé comme chez lui et est à présent en pleine forme, mais les graines de courge ne donneront rien, elles ont au bout de deux mois (?)... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 juin 2019

Bon anniversaire Zidane

   Je me suis levé tôt pour reprendre le nurburgring, avant d'aller térébenter les chevrons de la partie basse, puis de les passer à l'huile de lin pour juguler efficacement la corrosion du temps.    J'ai bouché le petit muret dont j'avais desserti trois briques pour nettoyer l'angle du toit avec un bout de grillage, fixé un crochet à la trappe pour pouvoir s'en saisir et enlevé un clou sur la poutre du fond.      Puis passé la poutre longeant l'escalier en partie semie médiane du... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2019

Le jour où je n'ai rien fait

   J'ai émergé dans la journée et gardé mon lit devant le nurburgring, et je ne l'ai pas quitté à cause de la CAN et de la coupe du monde.       Y'avait une jeune fille à la remise des médailles des jeux européens, c'est bien pratique pour décorer.
Posté par Bill Boquet à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2019

Le faîte enchanté

   J'ai donc acheté deux flacons de thérébentine, à la suite de quoi je suis allé obturer mon angle extérieur de toit, puis j'ai fait le forcing pour passer les chevrons supérieurs du numéro un à la térébenthine, ensuite à l'huile de lin, et tout ranger.    Le tout avec Mozart.
Posté par Bill Boquet à 20:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 juin 2019

Wheat wheat, sweet wheat...

   Il semblerait bien que le vague souvenir d'avoir effectué le traitement xylo des chevrons du grenier numéro un et de la poutre médiane, soit de son intégralité à l'exception de la poutre du fond, soit une réalité comme me l'indiquait l'impression visuelle, et que le fait de n'en avoir garder aucune trace ni dans ma note ni dans mes écrits soit une autre réalité tout aussi incontestable, je considère par conséquent avoir en place du traitement xylo de ces deux derniers jours m'être contenté d'épousseter les chevrons au... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 juin 2019

Le numéro un à la une

   J'ai vu au milieu de la nuit en direct un match nul du venezuela contre le bresil.      Je me suis levé à peu prés à la même heure, suis allé décaper la Porte en attendant de pouvoir aller acheter un bidon de xylo, aprés quoi ça s'est déroulé de la même façon qu'hier, j'ai enchaîné les poutres jusqu'à la dernière, un coup de balai, et le grenier numéro un s'est retrouvé prêt à recevoir les traitements prochains que je lui réserve.    Il s'avère d'ores et déjà, à ce jour et à l'exception de la... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 juin 2019

Les chevrons sauvages

   Je me suis relu donc hier à la recherche d'informations, et je me suis rendu compte que ce n'était pas facile d'en trouver, j'avais pourtant fait en sorte de consigner l'exhaustif et l'essentiel.    Mais j'ai fait le point, tout était bien effectué comme indiqué, et dans mon journal et sur une note placée sous la trappe du grenier numéro deux, seul restait à faire dans le numéro un les poutres et chevrons, je me suis donc turlupiné sur une impression fausse.      Levé à point d'heure aprés... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2019

Retour au grenier

   Je suis revenu donc sur mon intention de réécrire, pour le plaisir, apollinaire, c'eut été complétement inutile, tout au plus aurais-je pu proposer quelque chose comme " chablé " en place de " gaulé " pour un texte comme signe.      Je me suis levé tôt avec l'envie de ne rien entreprendre une fois avancés différents trucs qui trainaient : rempoter le thym, ajuster le verrou de la porte d'entrée maison numéro deux qui forçait dans le mur, boucher au plâtre l'arrivée des cables aux deux interrupteurs... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]