26 octobre 2018

Un vol de perdrix

   J'ai commencé par une petite course, répétitive en ce moment, je cours aprés le nécessaire, en l'occurrence du vinaigre. Puis je suis allé faire un tour au bois pour respirer, parce que, déjà, je n'en pouvais plus. J'ai repéré un petit coin de bois à feuillus, du moins autre chose que des marronniers, peut-être un ou deux chênes, où il me sera bien possible de dénicher quelques champignons valables lorsqu'il se mettra à pleuvoir. Avant de découvrir ce "bout de bois" je partais pour acquérir une pomme, afin de pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2018

Ouverture tragique et ouverture comique

   Je n'y suis pas allé de main morte, j'ai commencé par une course à la pharmacie, puis j'en ai expédié une au marché, j'avais besoin d'échalotes, j'en ai profité pour acheter une courge, de bonne taille. Ensuite je me suis acquitté de quatre travées dans le grenier, et à ce stade là je considérais avoir atteint mon quota de rendement, un bon objectif. D'autant que je m'étais organisé pour faire ça bien, en écoutant, en découvrant, brahms par ricardo chailly. Je me faisais cette réflexion l'autre jour de la bétise de ce que... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2018

Une bonne poire

   Je me suis rassuré hier avec mon repas, c'était nul, tant et si bien que je me demandais pourquoi j'en parlais, mais trés bon, tartare de thon crème-échalotte-estragon avec deux légumes vapeur, je me suis même passé de mayonnaise.    J'ai commencé la journée plutôt dans la brume, mais pour attaquer dare dare, et cela a été assez efficace. J'ai replacé mes deux fenêtrons de la cave, ajusté ma barrette porte-clés, ça a quand même été le bout du monde pour pouvoir poser deux écrous, mais enfin elle est droite et... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2018

Gradus ad la cuisine

   J'ai à nouveau stressé toute la journée pour ne pas mesurer pleinement l'avancée de mon travail. Pourtant j'ai commencé par aboutir mon blog sur charles cros, ai publié le dernier texte et inséré une illustration, un croquis de son cru. J'aurai bien par la suite encore quelques textes à ajouter, au moins une bonne dizaine, mais cela attendra un peu par exemple que je m'occupe des miens, j'en ai trois en attente dont la finition laisse à désirer.    Ensuite je me suis occupé de mes grilles de vasistas, j'ai... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2018

Mon trésor

   Journée dense et rien de bien original cependant. J'ai acheté mon antirouille commme prévu, et j'ai donc commencé par m'occuper de mes fenêtrons de la cave. Je l'ai appliqué sur les parties bien abîmées du chassis, j'ai ensuite enduit le vieux que j'avais, et l'ai donc enfin terminé, sur les parties restantes, et sur les deux grilles à l'exception du dessous que je reprendrai avec le neuf, puisque je n'en ai plus de l'autre, ça tombe bien c'est une possibilité que j'avais envisagé. Le neuf est gris clair, le vieux... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2018

Adieu mes godillots

   Aujourd'hui j'ai fait des pieds et des mains pour arriver à aligner deux ou trois activités à domicile. J'ai publié un texte de cros, pratiquement avec fébrilité, puis j'ai enchaîné dans la tourmente : j'ai décapé de leur rouille mes grilles de vasistas, dedans, puis leur chassis à l'extérieur, j'ai propeter l'ensemble sans pouvoir l'apprêter car certaines parties bien abîmées nécessitent un traitement un peu plus soigné, il faudra que je trouve demain un produit plus élaboré. J'ai ensuite installé une rembarde de fortune... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2018

Adieu, antennes de mon toit !

   C'était mon anniversaire hier ! je m'en suis rendu compte au cours de la soirée, et j'étais bien content d'avoir pu le fêter dignement avec le repas hors normes que je m'étais préparé. Les truffes, c'est inouï, et ça s'accomode trés bien avec le poisson, la purée de marrons, juste avec du beurre et un peu d'origan, c'est succulent, je regrette seulement de ne pas avoir préparé mes flageolets et mes carottes en purée également.    Toute ma vie j'ai fantasmé sur le fait de pouvoir découvrir le jour de son... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2018

Des clous

   Pour éviter, non pas de revenir sur l'écriture passée, mais plutôt pour ne pas avoir à m'imposer de règle, je m'excuse à nouveau le manque de forme ou le style peu soigné qui induit parfois une pensée approximative pour ne pas dire inexacte.      Deux idées me sont venues que je note au passage. La première, un peu farfelu : je m'étonnais de ce que l'anthurium s'appelle ainsi, et ne porte pas par exemple le nom de l'hibiscus et réciproquement, ce au regard de la racine du mot, anth-, fleur. Il doit... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2018

Le ciel est par dessus le toit

   J'ai ajusté mon grillage comme prévu, et la nécessité s'est imposée de virer l'antenne, dont le cable donnait dans le grenier numéro un. Je suis donc monté sur le toit par la lucarne du n°2, et j'ai viré deux pieds de satellite en fait, dont un complet, avec la parabole et la vieille antenne hertzienne. Comme ça, c'est fait. Je me suis rendu compte par la même occasion que l'enchassement des toits allait me permettre de donner un coup de propre à la partie extérieure de la charpente, ce que je ferai dés que je pourrai.... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2018

Pas plus haut que trois pommes

   J'ai fait la dernière travée du grenier numéro un, ne me reste donc plus que les poutres-chevrons à traiter, je le ferai l'année prochaine. Avant d'en faire autant dans le deuxième grenier, car je vais prendre le temps d'en traiter les planches, il faut que j'aménage les ouvertures sous le faîte du n°1, avec des bouts de grillage, ce sera sûrement du provisoire ; une fois ce dernier aménagement opéré, je vire quelques tuiles et sacs à gravats qui s'y trouvent, il en deviendra tout propre, et propre à satisfaire mon... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]