16 avril 2019

Tout n'est pain perdu

   Eu égard les forces déployées je devrais me renier tant j'ai fait preuve de manque de discernement, mais j'ai arrimé pour de bon le montant central, et fixé le petit néon au double scotch ça devrait tenir au moins, deux jours.    Et décapé le box de la salle de bain, dégarni deux parcelles du mur à plainte que je vais probablement faire ressortir, un vert d'un bandeau vert inférieur et un noir, rose puis noir du temps où ce mur était le hall [ une paroi du hall, de la cage] des escaliers qui... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2019

L'escalier attend son heure

   Je me rend compte que je suis parasité par une introspection compulsive concernant mes affinités, que plus j'essaye de comprendre pourquoi j'aime et pourquoi je préfère untel, moins j'y parviens.    Et je ne sais toujours pas, pourquoi je préfère brahms, pourquoi je suis un fan de telephone, pourquoi j'aime bien bashung.    Que je préfère les porsche c'est une chose, que je ne puisse pas objectiver un parti pris pour marilyn monroe, marion cotillard ou claire keim - convenir de ce que les goûts... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 10:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2019

L'escalier est sur son quatorze !

  Y avait pas de 31 avant dix-sept jours.       Fan de telephone depuis trente cinq ans je viens de réaliser que je n'avais jamais entendu l'album crache ton venin, puisque je ne connaissais pas la chanson tu vas me manquer, ni la version originale de donne-moi un peu de ton amour. Vieux motard, que jamais.      Alors je suis parti au radar, mais j'ai tout de même monté mon pied de placo d'escalier, ne me reste que quelques finitions et une fixation ultime, ça y est je vais... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2019

Escale

   Armé d'un guronzan je me suis décidé à faire quelque chose.      Alors j'ai poursuivi le décapage de ma plainte, je l'ai préparée pour moitié et traitée, et passé un peu de thérébentine sur le haut du pied de l'escalier.
Posté par Bill Boquet à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2019

L'escalier trépigne

   Le rock, c'est beau comme un moteur.      DIEU A PLONGE L'HOMME DANS LE DRAME DE SA CONDITION PARCE QUE, ça le fait marrer.    D'aucuns pensent qu'il en est ainsi parce qu'il voulait lui faire connaître le chemin de la rédemption, mais non, tout est déjà rédempté, c'est juste parce que ça le fait marrer.      Je suis à nouveau contraint de descendre à la ville, je ne pourrais donc pas mettre le nez dans mon pied aujourd'hui ( pied de nez ), j'ai néanmoins quelque peu continué... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2019

L'escalier lève le pied

   J'ai commencé par rangé tout mon carré d'outils qui tronait en cercle autour du pied de l'escalier depuis... des mois, planches plâtre sac de gravats bouteilles de produits sable ciment etc. et donc outils, que de fait je ne pouvais pas poser le pied, j'étais obligé d'enjamber pour y travailler, forcément de ne pouvoir le poser j'avais du mal à le comprendre, mais c'est fini j'ai fait place nette, je vais bientôt pouvoir le prendre.    J'ai tout rangé alors j'attends de voir comment ça va se goupiller. ... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2019

Le pied touche le sol

   Je suis reparti dans ma pédesterie scalière, toujours à l'aveugle, et je suis quand même parvenu à agencer mes différents éléments pour monter un pied, digne de ce nom. Mais il faut encore que j'élabore une finition, un design ultime, et je ne suis présentement pas dans un état des plus inspirés.    Alors je vais zapper, si tant est qu'il y ait une autre chaîne.      Pi j'en ai pas trouvé, j'ai rangé deux trois trucs, gratouillé ici ou là, et j'ai abdiqué comme une vieille chaussette.
Posté par Bill Boquet à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2019

Trois

   Je n'ai pas encore pu amorcer la moindre ligne du fait que je suis vraiment ralenti de ne pouvoir toujours me décoller la pulpe du fond.      Résultat j'ai fait trois courses, rentré deux quintals virgule trois de cones et esquimaux, acheté un pain chez le marchand, posté trois courriers, arrosé mes carottes ( trois ) que c'est pas encore la pleine expansion mais ça tient le coup, pour me mobiliser sur mon pied d'escalier dans la torpeur, j'ai taillé ajusté une plaquette pour le cache arrière, ce... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2019

Le jour où je révulserai mes atomes

      c'est juste pour faire un titre.     J'ai attaqué plein pot en espérant me décoller la pulpe à mesure, j'ai découpé deux des trois ou quatre targettes que je vais placarder tout autour de mon pied, d'escalier, et refaçonné au ciment la briquette qui devrait l'asseoir, mais je manque un peu de détermination pour aller plus avant.    Alors pour ne pas me laisser abattre j'ai continué de décaper mon mur opposé de salle de bain. Puis j'ai mastiqué la base de la colonne et refait... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2019

L'escalier reprend son pied

   J'ai commencé amphitryon il y a quelques temps, pour l'instant ça me fait le même effet que de regarder un mac gyver. C'est super, mais je ne suis pas sûr que cela me transmute.      Et faute de ne pouvoir me projeter dans des motivations supérieures, bien que cela n'est rien à voir, j'ai gratté le bas de mon montant droit, ce qu'il restait à décaper, les pièces où s'enchassait encore il n'y a pas si longtemps le feux pilier droit, plâtré un peu le mur puis et raboté propeté fixé les deux caches... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]