13 octobre 2018

Des mûres bien mures

   Je comptais juste aller prendre l'air, prospecter un peu plus dans le bois pour me donner des repères et cueillir quelques pissenlits ; finalement j'ai une bonne assiette de rosés tout frais et une bonne bourriche de noix pour m'en faire une provision ; et j'ai ramassé pour au moins trois jours de pissenlits. Avant cela j'ai eu la chance de tomber sur de la menthe citronnée, je ne sais pas encore ce que je vais en faire, je l'ai mise à sécher. Par ailleurs, ma chance s'est vue doublée car en arpentant les sentes que je ne... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2018

Adieu néon

   Je comptais juste aller me dégourdir les jambes aujourd'hui, j'ai pris mon vélo pour aller au bois de la colline, j'ai commençé par ramasser quelques marrons, car j'ai eu l'envie de les préparer en accompagnement, alors je m'en suis remisé une bonne casserole, des marrons clairs et fonçés... des châtaignes, en fait. Puis j'ai ramassé quelques noix providentielles, toujours sur le bord du chemin, ainsi que trois roses des prés, avant de me "risquer" dans un enclos pour en trouver d'autres. J'y ai même glané des brins de... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2018

Un quotidien des plus banals

   J'ai aligné diverses activités dans une continuité si fluide aujourd'hui que sa normalité en serait presque consternante - une course au supermarché, une autre en vélo à la ferme du coin pour y acheter des oeufs et trois fromages, publier un petit portrait d'un homme du peuple dressé par charles cros ( dans le blog que je lui consacre ), traiter une travée et demi de planches au grenier, faire une glace avec les marrons ramassés hier, donner peut-être le dernier coup d'engrais de l'année à mes trois romarins, et puis être... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2018

Chemin faisan

   Je n'ai pas oeuvré aujourd'hui, j'ai fait trois courses et suis parti à vélo arpenter le petit bois qui surplombe le village, sur les traces éventuelles de quelques champignons, même si je n'y comptais pas vraiment, pour réagir en fait, parce que je ne puis plus me permettre d'être comme je suis, sclérosé. J'y ai glané quelques marrons, vu deux vaches et un faisan. Il se pavanait, à l'extérieur d'une clôture, faisant la cour à une petite reine de basse cour.    A mon approche il s'enfuit, parut un instant... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2018

Toujours pas le moindre truc à l'horizon

   Le train train quotidien : traiter quelques planches, cuisiner une tambouille, soigner la présentation du contenu d'un ou deux blogs, à vrai dire je regrette de ne pas avoir un peu plus de temps à me consacrer, pour avoir quelque chose d'un peu plus pertinent, d'un peu plus personnel, à raconter dans ce journal. Je suis saturé de vieilles activités, je ne sais pas quelle tournure cela va prendre, j'espère bien me renouveler, j'ai hâte de pouvoir tirer un trait sur... quelque chose.
Posté par Bill Boquet à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2018

Ca rame

   " ah si c'est bon ", ai-je pu saisir au vol ce matin en sortant. Deux minutes plus tard j'étais décoiffé au passage d'une femme habillée avec la place de la concorde, tant elle faisait le vide autour d'elle.      J'ai badigeonné deux trois planches, pas plus car j'ai voulu publier mon conte "les autres ne pensent qu'à eux", avec mes nouvelles, et je me suis vu obligé de lui prodiguer un check up. Ce n'est pas qu'il le nécessite grandement, je vais surtout soigner la présentation, il comporte des lettrines... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2018

Une nouvelle nouvelle

   Ca y est, j'ai pondu une version acceptable de la lettre d'audette. C'est donc la version "princesse de clèves", je suis pas vraiment sûr de mon coup, parce que donc, on ne la trouve pas dedans, ou bien alors madame de lafayette me l'a-t-elle sous-traitée, mais à peu de choses près ça devrait rester tel quel. En fait c'est une nouvelle qui ne peut que me laisser sur un sentiment d'insatisfaction, voire d'inachevé, tant par sa forme que par son contenu. Me reste à élaborer une version un peu plus ronflante, ce que je ferai... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2018

La traite des planches comme dit pierre dac

   Quand je me suis rasé dans un état comateux ce matin, je ne pensais pas à arriver là : j'ai commencé à traiter les planches du grenier ; pas de quoi assurer une satisfaction pleine, mais un bon tiers de quelque chose.      Et je suis sur le point de donner une version de ma nouvelle, je touche du bois.
Posté par Bill Boquet à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2018

Ca avance molo

   Journée sensiblement à l'identique : j'ai semble-t-il encore moins avancé, mais j'ai fini de nettoyer le grenier, et j'y vois un peu plus clair dans ma nouvelle.
Posté par Bill Boquet à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2018

Ca avance pas vite

   Une journée à marner sans grande réussite, pourtant j'ai avancé.      J'ai avancé dans le grenier, pas beaucoup, je n'en avais plus le temps ni à vrai dire les moyens, mais je suis bien content de ce que j'ai fait.    Je suis en fait complétement obnubilé par ma nouvelle, bien que je ne le mesure pas vraiment elle avance bien, mais la complexité de la narration ou de l'intrigue m'oblige à être trés exigeant.
Posté par Bill Boquet à 21:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]