Apollinaire le jour, apollinaire la nuit.

 

   Apollinaire le jour, apollinaire la nuit. Y'a quand même pas beaucoup de nuit, et puis surtout il les rate.

 

   Le seul que je trouve pas dedans, que je suis con, c'est parce qu'il avait tout compris de Baudelaire, apollinaire, tout compris de la Beauté, de l'essence poétique.

   Comme moi, quoi.

   On est pas plus avancés.

   

   [ d'ailleurs il est à Montparnasse, il est fermé, révolu, révolution lue. ]

 

   " ignorance " :

      Pardon, je ne fais pas plus d'ombre qu'une étoile

      Je suis le seul qui pense dans l'immensité

 

      et les deux ailes n'ont pas fini de feuilloler

      [ comment pourrait-on dépasser cet essentiel ? Franchement ?] Faudra bien attendre 2000 ans pour qu’apollinaire ait la tronche de, d’un poète de l’antiquité.

 

   Poèmes non retenus, trop chargés. Sûrement que ça l'empêchait d'avancer.

   Ce jour-là donc, il s'attendait lui-même, il s'était pourtant bien trouvé.

   [ en fait non, à priori la plupart ont été publiés dans des revues ] 

 

   " Les gens normaux ça m'intéresse ", jacques chirac.

 

   J'ai replacé les quelques tuiles qui s'étaient décalées vers le bas, récupéré les deux pavés chus de mon mur de fond qui me toisaient depuis la bordure de toit du voisin, et je me suis dépéché de redescendre, avec tout ce que j'enquille je n'ai plus les moyens de crapahuter sur les toits.

 

   Il a failli me faire chialer, ce con.

 

    J'ai un peu décapé le mur passage, rentré deux textes dans nrv et tapé un troisième, la vie intérieure.

   J'ai raté un éternuement, c'est la deuxième fois en quelques jours, trois maintenant, évidemment.

 

   Un poète qui manque de chialer à la lecture d'un autre, y'a quand même de quoi se bidonner.

 

   comment je fais pour perdre ma télécommande dans l'espace, autre note d'hier ]

 

   Je bloque à six heures un peu vanné, dans trois quart d'heure y'a zidane.