J'ai essayé de déblayer le terrain, en réussissant d'abord à acheter une ampoule halogène, aprés quoi je suis allé planter mes deux piquets du quinze août, puis je me suis débarrassé de six sacs de gravats dans le terrain vague d'à coté, la maison frappée d'alignement, sans remédier véritablement à sa stupeur. Là, dépourvu de réelle motivation, bien qu'ayant posté un courrier ce matin, je me suis décidé à reprendre le cours des évènements, mais j'aurais juste eu le temps de poser le seuil de la portule.

 

   Je viens de réaliser qu'il y avait deux il y a d'apollinaire, puisqu'à priori je ne connaissais que celui des poèmes à Lou.

   Par contre il n'y a qu'un il n'y a pas. Je voudrais bien me raconter quelque chose à ce sujet, mais je n'arrive même pas à me prouver une réversibilité d'apollinaire.