Je fais ce point sur led zeppelin à dire que ce n'est pas trés élaboré, rythmiquement, à peine l'est-ce davantage sur le plan des mélodies, mais c'est un rock de puristes me dis-je, espérant faire avancer ma pensée.

 

   J'ai gratté un peu le dessous de cage avant d'aller faire un tour au bois, en prospection pour les morilles  avec déjà deux mois de retard, et mon pneu qui souffrait d'une crevaison lente n'a pas explosé en plein vol non non, mais il n'y a pas plus de spécimens de morilles apparemment que de cépes dans mon coin. Je crois avoir dit il y a quelques mois que mon père s'était fait une spécialité de l'omelette aux truffes dans son restaurant, avec ce recul il me semble que c'était une omelette aux morilles, hamleth o'truth étant celle de mon bouquin.

 

   J'ai planté une deuxième ligne de radis, et cela dit ce disant je viens d'écrire une deuxième ligne de radis, mais je sais pas s'ils vont pousser.

   Puis j'ai encore avancé les marches, avant de me motiver pour faire trois courses.

 

   J'ai donc jeté une chambre éclatée qui n'était pas sortie de sa roue depuis cinq ou six ans, et la retirant j'ai eu la surprise de la trouver bariolée de rustines diverses, quatre, je l'ai remplacée par une autre chambre datant de la même époque mais moins rapiécée, une seule rustine.

   Car de fait et de retour de course de surcroit, j'ai changé trois peneux, ça se dit aussi, le deuxième de l'utilitaire et deux pneus neufs pour le vtt que j'avais achetées il y a aussi longtemps.

 

   Et je n'ai pas décapé le box.