J'ai fusillé tout mon bordeau hier, qu'était pourtant trés bon, sous prétexte que ça me profitait, je crois bien n'avoir jamais gouté de bordeau même supérieur aussi bon, je n'ai donc pas pu rester sur mon côte et il a fallu que j'ouvre encore ma bouteille de cahors qui vraiment ne valait pas le coup sinon je m'en serais aperçu.

   Et j'ai voulu réécouter morrisson hotel, que je le connais par coeur, je pourrais chanter à sa place, d'ailleurs je chante à sa place, tellement je crois la chanson de rolland de morrisson, je sais pas pourquoi ni en quoi cet album me correspond, encore un monument du patrimoine de l'unesco, que je sais pas ce que c'est.

   Résultat je suis out of service.

 

   Il est teur teur et quart, je n'ose même pas le dire ni le savoir tant cela ne me convient pas, me reflète peu, j'émerge quand même.

 

   En fait la tenue d'un journal, au jour le jour donc, y'a pas de possibilités d'écriture.

 

      J'ai continué de sculpter mon bout de bois, placé une grille de ventilation sur mon bout de placo et découvert les maquettes de 1950 des premières chansons de ferré, à priori bien plus intéressantes que les versions ultérieures, on dirait presque du 1850.

      Et sorti les poubelles.