J'ai avancé un peu ma dalle, en la faisant reculer donc, au sortir d'une journée diversement remplie. En fait je n'ai pas l'impression d'avoir fait grand chose, pourtant j'ai finalisé une multitude de petits détails et aligné mes occupations sans temporiser en étant assez efficace. Tout d'abord j'ai posté un courrier, et vu la complexité des embûches qui se dressent sur mon parcours quand je veux expédier une enveloppe c'est toujours une réussite quand j'y parviens sans encombres, c'est à dire pas souvent, ensuite j'ai abouti un troisième lifting de blog, grâce auquels je mesure davantage en quoi ils peuvent être appréciables. J'ai concocté une petite vidéo autour de claire keim, je dis autour car j'ai du faire de nombreux cuts de plans préjudiciables à sa beauté puisque, nue, elle est l'objet de tous les regards, elle pose comme modèle devant un parterre d'étudiants : elle se révèle dans cette scène comme une perle dans un écrin, avec toute l'espièglerie qui lui est propre et qui ne permet pas de la confondre en son physique.

   J'ai réédité mon album de nougaro dont j'avais commis la bourde d'enchaîner les morceaux, préparé une salade de pomme de terre pour demain, et je me suis fait rembourser ma première intégrale de brahms, en livres sterling.

 

   J'ai acheté une galette à la frangipane hier, et je ne suis toujours pas le roi.