31 octobre 2018

De la veine et du bolet

   J'ai vu une chenille processionnaire, longue comme son convoi, mais toute seule à processionner.      Pêche infructueuse m'apprétais-je à convenir, je suis allé faire un tour au bois, mesurer l'impact du dernier rayon de soleil, je me réjouissais déjà de ne pouvoir revenir qu'avec un lacet défait et un déraillement en bonne et due forme, mais la saison n'est pas finie : je suis allé voir ma veine de truffes, qui n'ont pas bougées, malgré le soleil et la pluie, elles se pomponnent, toutes petites,... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2018

Rideaux

   J'escomptais bien pouvoir encore aller glaner quelques champignons à la faveur de la dernière pluie, mais il a neigé cette nuit, cette fois je crois bien que c'est fichu, je ne dénicherai pas trompettes et bolets dans le coin cette année.      J'ai été contraint de revenir sur mes écrits de la semaine passée, car la mise en forme avait trop souffert de l'intensité de mon emploi du temps, de son manque ou de la surenchère des activités, et il apparait donc qu'il est trés difficile de tenir un journal... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2018

Journée relache

   Maintenant que la saison des champignons touche à sa fin, je vais rectifier le tir. Je suis bien content d'avoir pu m'oxygéner l'esprit, mais je ne peux pas me permettre de raconter que j'ai vu un faisan et ramassé trois pommes, ce n'est pas la vocation, le but de ce journal, il faut que je mobilise un autre contenu. Du moins cela m'arrange bien, effectivement il a plu, il fait plus froid, mes activités vont s'adapter comme il se doit et je préfère avoir un abord plus neutre de mon vécu.      Puisque mon... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2018

La deuxième symphonie de yohannes brahms

   C'est dimanche, j'ai fini de traiter les planches du grenier numéro deux, le toit est salubre de part et d'autre.      Mon escalier est donc rentré en fonction, et j'ai étrenné le néon au dessus de l'évier pour l'occasion, qui me sert bien quand je cuisine.    J'ai été contraint de mettre un peu d'huile aux charnières des deux portes du rez de chaussée, j'aime bien les grincements, mais là vraiment ce n'était plus tenable.    J'ai aussi rangé tout un bazar à la cave, que je vais... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 20:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2018

Inauguration en chaussons

   J'ai attaqué par une course au brico machin pour y échanger un article, comme j'avais besoin de cigarettes je m'y suis astreint sans quoi je serais resté chez moi. J'ai rapporté une réglette-néon parce que le plexiglas en était cassé. Du coup je pensais pouvoir en apprécier, malgré le contre-temps, le montage, mais il m'a fallu deux bonnes heures pour y parvenir, et dire que j'avais choisi la méthode simple, rapide et anti-stress, deux carrés de scotch double face...    Je constate par ailleurs que, alors que... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2018

Un vol de perdrix

   J'ai commencé par une petite course, répétitive en ce moment, je cours aprés le nécessaire, en l'occurrence du vinaigre. Puis je suis allé faire un tour au bois pour respirer, parce que, déjà, je n'en pouvais plus. J'ai repéré un petit coin de bois à feuillus, du moins autre chose que des marronniers, peut-être un ou deux chênes, où il me sera bien possible de dénicher quelques champignons valables lorsqu'il se mettra à pleuvoir. Avant de découvrir ce "bout de bois" je partais pour acquérir une pomme, afin de pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2018

Ouverture tragique et ouverture comique

   Je n'y suis pas allé de main morte, j'ai commencé par une course à la pharmacie, puis j'en ai expédié une au marché, j'avais besoin d'échalotes, j'en ai profité pour acheter une courge, de bonne taille. Ensuite je me suis acquitté de quatre travées dans le grenier, et à ce stade là je considérais avoir atteint mon quota de rendement, un bon objectif. D'autant que je m'étais organisé pour faire ça bien, en écoutant, en découvrant, brahms par ricardo chailly. Je me faisais cette réflexion l'autre jour de la bétise de ce que... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2018

Une bonne poire

   Je me suis rassuré hier avec mon repas, c'était nul, tant et si bien que je me demandais pourquoi j'en parlais, mais trés bon, tartare de thon crème-échalotte-estragon avec deux légumes vapeur, je me suis même passé de mayonnaise.    J'ai commencé la journée plutôt dans la brume, mais pour attaquer dare dare, et cela a été assez efficace. J'ai replacé mes deux fenêtrons de la cave, ajusté ma barrette porte-clés, ça a quand même été le bout du monde pour pouvoir poser deux écrous, mais enfin elle est droite et... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2018

Gradus ad la cuisine

   J'ai à nouveau stressé toute la journée pour ne pas mesurer pleinement l'avancée de mon travail. Pourtant j'ai commencé par aboutir mon blog sur charles cros, ai publié le dernier texte et inséré une illustration, un croquis de son cru. J'aurai bien par la suite encore quelques textes à ajouter, au moins une bonne dizaine, mais cela attendra un peu par exemple que je m'occupe des miens, j'en ai trois en attente dont la finition laisse à désirer.    Ensuite je me suis occupé de mes grilles de vasistas, j'ai... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2018

Mon trésor

   Journée dense et rien de bien original cependant. J'ai acheté mon antirouille commme prévu, et j'ai donc commencé par m'occuper de mes fenêtrons de la cave. Je l'ai appliqué sur les parties bien abîmées du chassis, j'ai ensuite enduit le vieux que j'avais, et l'ai donc enfin terminé, sur les parties restantes, et sur les deux grilles à l'exception du dessous que je reprendrai avec le neuf, puisque je n'en ai plus de l'autre, ça tombe bien c'est une possibilité que j'avais envisagé. Le neuf est gris clair, le vieux... [Lire la suite]
Posté par Bill Boquet à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]