Finalement je n'y ai pas mis mes légumes verts, je les ai gardé au freezer. J'aurais pu mettre à la place du merlu, j'ai opté pour des Hamburgers, de la paëlla et des lasagnes. A la vérité si j'avais du y placer quelque chose de symbolique, c'eut été probablement du thon frais et de la viande de sanglier. Mais ce n'est pas indifférent comme attitude à l'égard d'une première fois, pas vraiment infantile non plus, vaguement poétique, c'est réfléchi. C'est plus important que les dernières, mais la démarche est la même. J'ai toujours en tête cette image de Kerouac, chez lui c'était aussi un peu animiste, disant adieu à chacune des marches lorsqu'il quittait un appartement. Ginsberg un jour le voyant faire, lui aurait dit procéder de même, raconte Kerouac ( Ginsberg que j'ai eu la chance de voir en vrai, déclamant un poème de william blake, the tiger, à l'auditorium de Beaubourg en 89, quelque chose comme ça ).

 

   Il faut vraiment que je me départisse des travaux qui me font souci le plus commodément possible, car je ne tiens plus la cadence.

 

   J'ai fait un gratin de chou-fleur au fromage, sans coriandre.