felix est heureux

15 décembre 2018

Une meringue grand format

   Je suis allé en ville faire quelques achats de bonne musique pour accompagner mes menus travaux, j'ai perdu ma carte en chemin, oubliée dans le distributeur. J'ai du renoncer à quelques opportunités, mais je reviens avec dalida, lama et reggiani.

   Je me suis acheté un sablé et une meringue dans la même pâtisserie que l'autre fois.

 

   Au retour, j'ai bidouillé un troisième volet de "Papa !" avec zeta jones. Cela m'a demandé un peu plus de travail, mais le résultat est sensiblement identique, des plus amusants.

 

   Et je suis vanné.

 

  

Posté par Bill Boquet à 20:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 décembre 2018

La routine

   J'ai fait deux voyages à la décheterie, du placo, et j'ai jugé que c'était assez. Puis je suis allé acheter un bocal de café noir, avant de tirer à l'imprimante des exemplaires de mes deux nouvelles et du petit texte additionnel à "super", ce que je n'avais pas encore fait. J'ai encore expédié une séance de grattage du bas du mur de l'escalier, j'ai enlevé une bonne bande dans la hauteur, ça commence à ressembler à quelque chose, à rien en l'occurrence, mais je vais finir par en faire quelque chose.

 

   J'ai mis en scène catherine zeta jones dans une petite série de clips intitulés Papa !, donc en situation avec son père, soit qu'elle le retrouve aprés une longue période, soit qu'elle le rencontre pour la première fois, ce pour mon blog startreuk, j'en ai fait une hier, une aujourd'hui, et je suis étonné du résultat, c'est tordant.

 

   J'ai fait un gratin de chou-fleur.

Posté par Bill Boquet à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2018

Privé de décheterie

   Je comptais aller à la décheterie, avec un objectif de base de deux convois, mais le temps m'en a dissuadé. J'en avais bien envie pourtant.

 

   J'ai préféré rester chez moi, sur ma lançée, et vaquer.

   J'ai nettoyé ma bassine verte qui attendait depuis prés d'une semaine que je le fasse. Si c'est pas deux.

   Et gratté le mur du bas de l'escalier, cette fois j'ai bien avancé, mais je ne vois pas encore comment je vais m'y prendre pour le restaurer. La vieille peinture est délabrée, et le mettre à nu pour récupérer les briques ne me semble pas présenter un grand intérêt, j'attend de voir quelle tournure cela va prendre eu égard l'ensemble de la cage.

   J'ai décidé de renvoyer mon intégrale de brahms, que j'avais payée trop chère au regard de l'interprétation. Mais j'en ai racheté une aussitôt à un prix trés attractif.

 

   Et j'ai constaté ce matin avec grand plaisir avoir fait le bon choix en rentrant mon plant de thym il y a quelques jours.

Posté par Bill Boquet à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2018

Adieu vieille casserole

   Je n'ai fait que de petites choses, du moins n'avais-je pas davantage d'ambitions que les jours précédents. J'ai réglé deux factures, pu trouver un abattant et sa lunette, pour les toilettes du rez de chaussée, qui devrait pouvoir s'adapter, et j'ai acheté une casserole, pour me débarrasser de celle, proprement éculée, puisqu'elle avait perdue son fond externe, un revêtement en acier supplémentaire et logiquement superflu, voilà quatre ou cinq ans, me débarrasser de celle que je... traînais.

 

   J'ai gratté le mur du bas de l'escalier, et travaillé quelques photos.

   Et puis donc j'ai reçu l'oeuvre de brahms, je ne sais même pas où est passée ma joie, tout brahms, qui ne m'en voudra pas de ne pas m'y consacrer dans l'immédiat, pour faire ce qu'il a fait avant moi, étudier mozart.

   Je me suis passé hier et avant-hier l'intégrale de renaud jusqu'à morgane de toi, je crois qu'il me faudra un petit peu plus de temps pour connaître mozart par coeur.

 

   Je viens d'écouter les fantaisies de yohannes, je suis un peu déçu parce que l'interprétation est nulle, ça ne me prouve qu'une chose, car je ne suis pas vraiment surpris de cette déception, c'est que je dois beaucoup l'aimer.

Posté par Bill Boquet à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2018

Vedgeteubeule man

   Je surfe sur la vague du succés, je me suis contenté d'une lessive, et j'ai travaillé à mes petites photos.

 

   A peine ai-je un peu huilé les charnières de la porte d'entrée.

Posté par Bill Boquet à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 décembre 2018

Relache

   J'ai posté mon courrier ce matin, aprés quoi je n'ai pas levé le petit doigt.

 

   J'ai arrosé mes plantes vertes, et travaillé mes photos de stars, toutes plus belles les unes que les autres.

Posté par Bill Boquet à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2018

Le faux-plafond devient vrai

   J'ai passé cette journée à essayer d'écrire un mot d'introduction pour le courrier de la lettre d'audette que je compte adresser à... audette. Je n'y suis pas arrivé, du moins je ne suis pas parvenu à l'écrire lisiblement, aprés moult tentatives. Qu'importe, je l'écrirais demain, et le daterai d'aujourd'hui, puisque c'est aujourd'hui que je l'écris.

 

   J'ai réessayé, par acquis de conscience, et j'ai réussi !... à écrire trois lignes.

 

   Au final pourtant j'aurai eu le temps de réhausser le faux-plafond du rez de chaussée numéro deux, quelque peu chamboulé par le retrait de la cloison de l'ancien réduit des toilettes, au niveau de laquelle il s'arrêtait, et qui donc s'effondrait, pour le rectifier par la même occasion, en refixant une baguette pour en dessiner la bordure, lequel encadre désormais convenablement le précédent plafond, un platras de plâtre recouvert de lamelles de liège, qui a lui le mérite de bien souligner le contour de l'escalier ; de cuire la moitié de ma courge muscade en trois bacs, direction le congel ; et de sortir une bonne poubelle bien débarrassante de déchets propres.

Posté par Bill Boquet à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2018

Köchel 08

   J'ai passé l'essentiel de ma journée à effectuer un ultime tirage de la lettre d'audette, avec lequel j'ai pu arrêter une version convenable. L'écriture que je me suis imposée jusqu'alors répondait d'une exigence nécessaire, un travail plus approfondi relèverait d'un perfectionnisme inutile. J'ai donc daté cette version 2018 de ce jour, il est peu probable qu'elle s'élève jusqu'au ciel, mais elle devrait pouvoir entrer dans le pantalon de la culture.

   Je me suis contenté de gratter quelque peu le bas du mur de l'escalier avec la compagnie de mozart :

   j'ai écouté la première symphonie, dans laquelle on trouve en germe déjà tout ce qui fait son raffinement, et j'ai repéré la sixième comme étant, en herbe évidemment, peut-être la première des grandes symphonies de mozart, dans sa structure, dans son ambition, et peut-être une des premières symphonies modernes tout court. Mais il faudrait que je le réécoute avec un peu plus de disponibilité.

   En germe, en herbe, et pour cause, je viens de constater qu'il les avait composées à l'age de huit et onze ans.

Posté par Bill Boquet à 21:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2018

Startruc à la une

   J'ai accueilli le plombier ce matin, il était venu pour une intervention au niveau du compteur, j'en ai profité pour lui demander un devis chauffe-eau, qu'il me fasse une soudure sur l'arrivée d'eau chaude de la salle de bain, sur la fuite que j'avais repérée il y a quelques jours et que je n'ai pu résorbé avec mes cataplasmes à la peinture, ce donc sous l'escalier numéro deux ; j'ai profité de sa présence jusqu'à lui demander de me redresser le tuyau d'alimentation des toilettes antérieures, de la chasse d'eau, qui faisait ce matin encore deux virages comme un bras démantibulé jusque dans l'intérieur de la pièce, pour me le remettre droit dans l'axe des autres canalisations, le long du mur. Aprés quoi j'ai entrepris de ne rien faire.

   Mais je me suis défrisé d'une tarte aux pommes, façon vrai pâtissier comme je les aime, pas trop cuite, et j'ai bricolé deci delà, j'ai surtout mis de l'ordre dans mon blog startreuk pour qu'il corresponde davantage à ce que je recherche. J'ai par exemple épuré la "boite à musique", pour, du genre, ne garder que la version de mr sandman qui m'intéresse. Ce blog était vite devenu rébarbatif, depuis longtemps je me demandais quelle était sa raison d'être, mais au final je devrais pouvoir en apprécier le contenu.

Posté par Bill Boquet à 19:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2018

J'avance sur le tas

   Je me suis occupé comme j'ai pu, j'ai tout d'abord mis de l'ordre dans mon journal, puis j'ai tiré trois versions, trois mise en page différentes de la lettre d'audette, sans vraiment savoir laquelle privilégier, mais le texte a semble-t-il trouvé sa forme définitive. Je la sais vouée à la même réussite que "pierre", ce qui, sur le papier, n'était pas gagné, et si tant est que ce ne soit que des nouvelles, je suis assez fier de mes incursions littéraires.

 

   Ensuite j'ai eu l'opportunité de décharger deux sacs de gravats à la décheterie, c'est toujours ça de fait. Aujourd'hui encore j'ai préféré m'en tenir à ce menu fretin, d'autant qu'il commençait à bruiner.

   Dans le mouvement je me suis motivé pour décaper de son plâtre une partie du mur de l'escalier numéro deux, la cloison qui le sépare de la salle de bain, il reste encore pas mal de travail mais je fais ça plaisamment ; j'ai écouté pour ce faire quelques symphonies de mozart, redécouvert la vingt-cinquième, ce qui fait qu'avec, me semble-t-il, les 15, 16, 17, 21, 23 et quarante, jupiter a beaucoup de grandes soeurs.

 

   Je n'aurai probablement pas pu, au terme de ma vie, lire tous les livres nécessaires, mais j'aurai peut-être le temps de tout connaître, et bien connaître, mozart, ce qui en soi constituera un aboutissement.

Posté par Bill Boquet à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]